Vive la récup' !

A l'exception du carton gris qui s'utilise en renfort de certaines parties des meubles, je ne travaille qu'avec du carton de récupération glané chez les carrossiers, les magasins de motoculture, de cycles, d'électro-ménager ...

 

Depuis 1992, la loi oblige les entreprises à valoriser leurs déchets papier-carton par réemploi ou recyclage, nous entrons donc tout à fait dans ce cadre.

 

Pour bien comprendre l'intérêt de cette récupération directe de carton, voici quelques notions concernant le circuit industriel de recyclage de ce matériau.  

 

Plusieurs étapes sont nécessaires :

Le pré-traitement : il comprend la collecte (auprès des particuliers, des commerçants, des industriels,...), le tri sélectif et la mise en balles, le transport vers l'usine de recyclage.

Le 1er traitement physique : il consiste à éliminer les impuretés de type agrafes, plastiques, scotch par des procédés de grille et densimétrie, de gravimétrie ou de centrifugeage.

Vient ensuite l'opération de défibrage : le produit est inséré dans un mixeur avec apport d'eau afin de casser les liaisons entre les fibres.

Le 2ème traitement physico-chimique : il n'est pas systématique, il n' est pratiqué qu'en fonction de la qualité de produit souhaitée. On l'appelle aussi le désencrage, il permet d'éliminer les encres, colles et vernis. Les fibres sont alors nettoyées par injection de produits dissolvants et d'air.

Le lavage : à l'issue de ces différents traitements, le produit obtenu est lavé et donne ce que l'on appelle les FCR, les Fibres Cellulosiques de Récupération qui peuvent être traitées comme des fibres vierges pour la reconstitution de papier ou de carton.

 

Attention, je ne suis pas en train de dénigrer le recyclage du papier-carton qui est indispensable, sachant qu'1 tonne de papier recyclé c'est 17 arbres épargnés, 30 000 l d'eau et 5 000 KWh d'énergie économisés et 550 kg de CO2 non rejetés. Tout acte de recyclage étant à mes yeux un acte de responsabilité citoyenne.

Je souhaite juste mettre en avant que la récupération de carton à la source permet d'éviter tout le procédé de recyclage, ce qui optimise les économies d'eau, d'énergie, de carburant et d'émission de CO2.

 

Je tiens également à préciser que récupération de carton ne signifie pas gratuité de la matière première. Elle nécessite en effet du carburant et du temps : déplacement, préparation des plaques et mise au rebut des chutes.